Autochromes Lumière
PREMIERE GENERATION :
DESCENDANCE D'ANTOINE LUMIERE ET JOSEPHINE COSTILLE


LUMIÈRE Claude-Antoine
Artiste peintre, photographe, industriel
Ormoy (Haute-Saône), 13 mars 1840 - Paris 9e, 15 avril 1911
Fils de Nicolas Lumière et Louise Huguenin.

Epouse Joséphine Costille le 24 octobre 1861 à Paris 5e

Photographe à Besançon dès 1862, Antoine s'établi à Lyon en 1871, et développe un important atelier de photographie. En 1884, il fonde avec ses fils Auguste et Louis la Société des plaques et papiers photographiques Antoine Lumière et ses fils la première des entreprises industrielles Lumière. Il initie la première séance publique et payante du cinématographe à Paris (28 déc. 1895). Il apparaît peu souvent sur les autochromes, à la fois à cause de ces voyages incessants, et de sa mort en 1911.



COSTILLE Jeanne-Joséphine
Paris 5e anc., 29 juillet 1841 - Lyon 3e, 20 décembre 1915
Fille de Louis Costille et Anne-Marie Béchaut.

Fondatrice de la dynastie Lumière, Joséphine seconde son mari dans leur atelier de photographie. Figure tutélaire de la famille, elle apparaît aussi bien dans les films Lumière que sur les autochromes dont elle est souvent le pivot central.



LUMIÈRE Auguste-Marie-Louis-Nicolas
Photographe, industriel, biologiste
Besançon (Doubs), 19 octobre 1862 - Lyon 7e, 10 avril 1954

Epouse Marguerite Winckler le 31 août 1893 à Lyon 3e

Photographe, industriel, Auguste est directeur des sociétés Lumière aux cotés de son frère Louis. Clinicien, il fonde en 1896, les premiers laboratoires de pharmaco-dynamiques français, puis la clinique Lumière en 1926. Son action sociale et humanitaire à Lyon laisse le souvenir d'un homme empreint d'un humanisme laïque. Des années après leur création, Auguste déclarera que Louis est l'inventeur de la plaque autochrome et du cinématographe. Il est présent sur les vues autochromes de réunions de famille.



WINCKLER Marie-Euphrasie-Marguerite
Lyon 1er, 13 septembre 1874 - Lyon 8e, 25 juin 1963
Fille d'Alphonse Winckler et Léocadie Thévenin.

D'où deux enfants : Andrée (1894), Henri (1897)

En raison de sa longue existence, Marguerite fut la mémoire vivante et souriante de trois générations de Lumière. Pianiste émérite, organiste de talent, elle initia à la musique bon nombre de ses neveux et nièces. Reconnaissable à ses petites lunettes, elle apparaît sur de nombreux autochromes, tant dans les groupes de famille que sur des portraits individuels.



LUMIÈRE Louis Jean
Photographe, industriel, chimiste
Besançon (Doubs), 5 octobre 1864 - Bandol (Var), 9 juin 1948

Epouse Rose Winckler le 2 février 1893 à Lyon 3e

Photographe, industriel, chimiste, inventeur, Louis est l'auteur avec son frère Auguste, de plus de trois cents brevets d'inventions touchant le domaine photographique. Il met au point un nombre considérable d'appareils concernant l'image, la transmission des sons ou l'optique. Il considère que ce sont ses échanges avec son frère qui lui ont permis d'inventer la plaque autochrome. Il apparaît sur les premiers essais, puis entouré de sa famille fumant une cigarette, ou sur des portraits officiels.



WINCKLER Jeanne-Rose-Léonie
Morez (Jura), 3 octobre 1868 - Lyon 8e, 21 octobre 1925
Fille d'Alphonse Winckler et Léocadie Thévenin.

D'où trois enfants : Suzanne (1894), Jean (1898), Yvonne (1907)

Le mariage de Louis et Rose initie l'alliance des Lumière et Winckler qui sera suivi par quatre autres mariages entre les deux familles. Pianiste émérite, son tempérament entier était tempéré pas son humour et sa gaieté. Au début de la Grande Guerre, elle fonda avec son mari l'hôpital Lumière et le dirigea durant quatre ans. Rose n'apparaît que rarement sur les vues de familles car elle aimait davantage photographier qu'être photographiée.



LUMIÈRE Jeanne-Claudine-Odette
Besançon (Doubs), 2 avril 1870 - Lyon 8e , 24 octobre 1926

Epouse René Koehler le 25 septembre 1890 à Lyon 3e

Jeanne participe dès l'âge de 15 ans au conditionnement et à l'expédition des plaques Lumière. Elle n'apparaît qu'à de très rares occasions sur les vues de famille car elle pratique elle-même la photographie. Jeanne jouera un rôle social important dans la vie lyonnaise dans les domaines de l'hygiène sociale, la puériculture, les écoles maternelles, le secours aux femmes en difficulté et aux mères célibataires.



KOEHLER Jean-Baptiste-François-René
Médecin, professeur d'université
Saint-Dié-des-Vosges (Vosges), 7 mars 1860 - Lyon 3e, 19 avril 1931

D'où deux enfants : Marcel (1892), Madeleine (1895)

Médecin, zoologiste, professeur à la faculté des sciences de Lyon et collaborateur du Prince Albert 1er de Monaco, René est un éminent spécialiste des échinodermes. Amateur photographe auprès de ses beaux-frères, il utilise la photographie et l'autochrome à l'occasion de ses travaux scientifiques. Il figure sur les autochromes, entouré de sa famille, ou en portrait officiel.



LUMIÈRE Mélina-Juliette
Lyon 2e, 30 septembre 1873 - Montpellier (Hérault), 2 5 janvier 1924

Epouse en premières noces Jules Winckler le 31 août 1893 à Lyon 3e

Epouse en secondes noces Amand Gélibert le 2 septembre 1901 à Evian-les-Bains (Haute-Savoie)

Aux côtés de sa s?ur Jeanne, Juliette participe dès l'âge de 12 ans au conditionnement et à l'expédition des plaques Lumière. Sa silhouette élancée son visage gracile, barré de petites lunettes sont facilement repérables sur les vues de famille. Elle seconda Louis et Rose au sein de l'hôpital que son frère avait crée lors de la Grande Guerre. Elle s'investit comme ses s?urs dans diverses institutions d'assistance sociale.



WINCKLER Jules-Eugène-Adolphe
Brasseur de bière
Morez (Jura), 1er mai 1866 - Lyon 8e, 10 juin 1899
Fils d'Alphonse Winckler et Léocadie Thévenin.

D'où un enfant : Georges (1894)

Brasseurs à Morez, la famille Winckler quitta le Jura en 1870 pour s'établir à Lyon. Jules ne prie part à l'essor des brasseries Winckler que quelques années. Le parcours de cette entreprise familiale est très similaire à celui des usines Lumière : travail acharné et abnégation qui permirent de surmonter les difficultés. Jules n'apparaît sur aucun autochrome



GELIBERT Amand-Louis-Henri
Médecin
Jujurieux (Ain), 29 octobre 1871 - Lyon 8e, 23 décembre 1938

D'où deux enfants : Hélène (1904), Marcelle (1906)

Amand était pour les habitants de Monplaisir, l'archétype même du parfait praticien. Il initia Auguste Lumière au difficile art d'Hypocrate. Après la disparition de son épouse Juliette, il se consacra aux ?uvres caritatives du quartier et créa la fondation, Jeanne K?hler-Lumière. Il apparaît sur plusieurs vues de famille entouré de sa fille Hélène et de son épouse



LUMIÈRE Francine dite France
Lyon 2e, 18 septembre 1882 - La Ciotat (Bouches-du-Rhône), 3 mai 1924

Epouse Charles Winckler le 9 juin 1903 à Lyon 3e

France n'a que deux ans lors de la création la Société des plaques et papiers photographiques Antoine Lumière et ses fils. Elle apparaît sur de nombreux autochromes, entourée de ses enfants. Elle pose également avec une ombrelle rouge, accessoire incontournable du paysage Lumière. Elle est infirmière bénévole comme ses s?urs aînées lors de la Grande Guerre. Elle reçu la Médaille de la famille nombreuse.



WINCKLER Charles-Xavier-Ferdinand
Brasseur de bière
Lyon 3e, 20 février 1882 - Saint-Paul-de-Varax (Ain), 19 mars 1956
Fils d'Alphonse Winckler et Léocadie Thévenin.

D'où six enfants : Odette (1904), Henriette (1906), André (1909), Denise (1917), Jean (1920), Edouard (1924)

Ainsi Charles et France parachèvent-ils l'exceptionnelle union des familles Lumière et Winckler. Charles va présider à la destinée des Brasseries Winckler durant plus de 50 ans. Esprit curieux, ce passionné d'automobiles, est également un excellent violoncelliste et joue en compagnie d'Auguste Lumière. Charles Winckler figure sur plusieurs autochromes entouré de sa famille et de ses trois premiers enfants



LUMIÈRE Pétrus-Edouard
Industriel, inventeur, militaire
Lyon 2e, 18 novembre 1884 - Saint-Sauveur (Haute-Saône), 17 avril 1917

Sans postérité

Frère cadet d'Auguste et Louis, Edouard séjourne à New-York, en 1907-1908 où il étudie les nouvelles techniques publicitaires qu'il importe en France. En 1915, il est pilote d'avion et met au point un système de repérage nocturne. Il se tue en 1917 aux commandes de son appareil. Il apparaît assez rarement sur les vues de famille, on le remarque entouré de sa famille et sur un portrait officiel.





DEUXIEME GENERATION :
DESCENDANCE D'AUGUSTE LUMIERE ET MARGUERITE WINCKLER



LUMIÈRE Joséphine-Léocadie-Andrée
Lyon 3e, 22 juin 1894 - Lyon 3e, 26 novembre 1918

Sans postérité

Entourée de ses parents, Andrée est le célèbre bébé du film Lumière «  Déjeuné de Bébé ». C'est une adolescente moment de la mise sur le marché de la plaque autochrome, et tient lieu de sujet d'étude pour sa mère et ses tantes. Elle est immortalisé dans des scènes de déguisements. avec ses cousines. Elle utilise avec un certain anticonformisme, les accessoires vestimentaires de la Belle-Epoque tel que cette ombrelle rouge



LUMIERE Henri-Louis-René
Industriel
Lyon 3e, 8 mai 1897 - Cannes (Alpes-Maritimes), 4 octobre 1971

Epouse en premières noces sa cousine Odette Winckler 

Henri n'apparaît pas dans les films Lumière, par contre, nous le retrouvons régulièrement sur les vues de famille. L'héritier du nom apparaît encore enfant sur les photographies de groupe, au pied de sa grand-mère. Nous le retrouvons âgé de dix ans, déjà passionné de mécanique, il répare sa bicyclette ou il conduit une voiturette. Adulte, le directeur des Usines Lumière sera un as de la voltige aérienne





DESCENDANCE DE LOUIS LUMIERE ET ROSE WINCKLER



LUMIÈRE Marguerite-Jeanne-Suzanne
Lyon 3e, 15 septembre 1894 - Sainte-Foy-les-Lyon (Rhône), 24 décembre 1973

Epouse Albert Trarieux le 13 mars 1917 à Lyon 7e

Vedette dès son plus jeune âge avec Andrée dans les films Lumière dont: «  Querelle des Deux Bébés » Suzanne a très souvent été cinématographiée par son père. Nous la retrouvons sur les vues de famille dans la fraîcheur de ses quinze ans, vêtue d'une robe floche, ses cheveux bouclés retenus par un simple bandeau ; Elle montre une grande modernité dans ses tenues vestimentaires qui laisse entrevoir une certaine liberté au sein de la famille Lumière



TRARIEUX Albert-Louis-René
Haut fonctionnaire, industriel
Lyon 2e, 27 juillet 1886 - Lyon 6e, 31 mars 1958

D'où trois enfants : Renée (1918), Jacques ( 1920), Maurice (1922)



LUMIÈRE Jean
Lyon 3e, 1898
Ne vécu qu'un jour



LUMIÈRE Albertine-Louise-Yvonne
Lyon 6e, 28 avril 1907 - Antibes (Alpes-Maritimes), 4 avril 1993

La fille cadette de Louis Lumière figure sur les vues autochromes dès son plus jeune âge, entourée de sa famille, où bien dans les bras de sa s?ur. La plaisanterie n'est pas absente au sein de la galaxie Lumière, Yvonne apparaît sur un autochrome tenant une bouteille de vin Mariani en guise de biberon. Adulte, ses dessins, sculptures, décorations intérieures témoigneront des dons artistiques qu'elle hérita de son père



LEFRANCQ Jean-Michel
Chimiste, industriel
Paris, 14 mai 1904 - Antibes (Alpes-Maritimes), 5 août 1989

D'où trois enfants : Henri (1934), Max (1936), Florence (1942)





DESCENDANCE DE JEANNE LUMIERE ET RENE KOEHLER



KOEHLER Marcel-Gustave-Antoine
Ingénieur civil
Lyon 3e, 28 mai 1892 - Saint-Jean-Cap-Ferrat (Alpes-Maritimes), 15 mars 1958

Epouse Olga Schreider le 23 juin 1921 à Riga (Lettonie)

Aîné des petits-enfants Lumière, Marcel semble déjà tenir le rôle d'un « chef de tribu » dans les films Lumière. Adolescent, il pose aux côtés de sa proche famille, et plus volontiers auprès de ses cousins, aux commandes d'une voiturette de leur invention. Après des études de mécanique, il crée la moto Koehler-Escoffier, aviateur durant la Grande Guerre, il accomplira une brillante carrière d'ingénieur civil



SCHREIDER Olga
Pétrograd (Russie), 17 juin 1894 - Lyon 5e, 18 mai 1988

Sans postérité



KOEHLER Madeleine-Marie-Joséphine
Lyon 3e, 1er juin 1895 - Lyon 5e, 11 octobre 1970

Epouse en premières noces Joseph Larrousse le 31 janvier 1914

Epouse en secondes noces Jean Henric le 8 avril 1924

Bébé star de cinéma aux côtés de ses parents, Madeleine joue dans de nombreux films Lumière dont « Premiers pas de Bébé ». Souvent photographiée par sa mère, elle apparaît seule ou sur les vues de famille. Nous la redécouvrons âgée de quatorze ans au travers de nombreux autochromes. Madeleine porte ses cheveux relevés en arrière toujours protégés par des chapeaux, ou une ombrelle rouge, offrant une image tout à la fois moderne et rêveuse



LARROUSSE Emile-Auguste-Joseph
Militaire de carrière
Pau (Pyrénées-Atlantiques), 19 mars 1885
- Savannah (Géorgie, Etats-Unis-d'Amérique) 3 juin 1919

D'où deux enfants : Berthe (1915), Jeanne (1916)



HENRIC Marius-Jean
Représentant de commerce
Lyon 5e, 22 août 1886 - Villefranche-sur-Saône (Rhône), 12 avril 1935

D'où un enfant : Lucette (1924)





DESCENDANCE DE JULIETTE LUMIERE ET JULES WINCKLER



WINCKLER Georges-Alphonse-Antoine
Aviateur
Lyon 3e, 28 juin 1894 - La Ciotat (Bouches-du-Rhône), 26 décembre 1936

Epouse Cécile Michel le 17 février 1925 à La Ciotat

Georges n'apparaît pas dans les films Lumière, enfant, il est également assez peu photographié dans les vues de famille. Cachant son caractère entier et non-conformiste derrière une chemise et pantalon blanc, nous retrouvons un jeune homme aux côtés de ses cousins Marcel et Henri. Pilote durant la Grande Guerre, il participera à l'aventure de l'aéropostale. Cet homme du ciel signa sur terre sa plus belle ?uvre en défrichant les airs d'atterrissages entre Calcutta et Hanoï



MICHEL Cécile-Françoise-Marie-Rose
Le Castellet (Var), 1er juin 1905 - Cavaillon (Vaucluse), 8 avril 1983

D'où deux enfants : Yvonne (1925), Henri (1928)





DESCENDANCE DE JULIETTE LUMIERE ET AMAND GELIBERT



GELIBERT Hélène
Lyon 3e, 10 février 1904 - Pont-l'Abbé (Finistère), 13 août 1991

Epouse en premières noces Henri Lambret le 21 mars 1927 à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

Epouse en secondes noces André Calmette en 1923

Ravissante blonde, le visage d'Hélène illumine de nombreux autochromes, elle est souvent photographiée entourée de ses cousines Henriette et Odette Winckler, mais aussi dans des portraits en clair obscur. Comme ses cousines germaines, elle reçu une éducation surtout artistique, cours de dessin, de musique



CALMETTE André
Industriel
Lille(Nord), 10 décembre 1898 - Paris 16e, 6 octobre 1975

D'où deux enfants : Denise (192), Pierre (1927)



GELIBERT Marcelle-Henriette-Colette
Lyon 3e, 7 juillet 1906 - Lyon 3e, 1909
Sans postérité

Il n'a pas été possible d'identifier avec certitude Marcelle Gélibert photographiée sur plaque autochrome, sa brève existence causa une perte irréparable à ses parents





DESCENDANCE DE FRANCE LUMIERE ET CHARLES WINCKLER



WINCKLER Odette-Rose-Louise
Lyon 3e, 18 juillet 1904 - Ivoire (Haute-savoie), 30 janvier 1988

Epouse en premières noces son cousin Henri Lumière

Epouse en secondes noces Léon Zighéra en 1941

Première des petits-enfants d'Antoine Lumière nés au 20e siècle, Henriette figure essentiellement sur des autochromes pris sur les plage de La Ciotat, entourée de ses cousines aînées et de ses frère et s?ur. Pianiste de concert, elle épousera de violoniste Léon Zighéra et formeront tout au long de leur vie, tant professionnelle que musicale, un couple en parfaite symbiose



ZIGHERA Léon
Violoniste, chef d'orchestre
Paris 3e, 25 novembre 1890 - Ivoire (Haute-savoie), 28 août 1988

D'où deux enfants : André (1946), Marie (1948)



WINCKLER Henriette-Jeanne-Colette
Lyon 3e, 7 novembre 1906 - Saint-Paul-de-Varax (Ain), 13 mars 1996

Epouse Robert Scheibli le 20 mars 1942 à Saint-Paul-de-Varax

Odette apparaît sur de nombreux autochromes assise sur les genoux sa mère et entourée de son frère et de sa s?ur. Les portraits de cette petite fille pris voilà près d'un siècle, nous rappelle toute l'intemporalité de la lumière, celle des Lumière. Responsable à la brasserie Winckler, elle initie la fabrication du café Donogo durant la Seconde guerre mondiale



SCHEIBLI Robert-Emile
Dessinateur en soirie
Zurich (Suisse), 19 septembre 1898 - Saint-Paul-de-Varax (Ain), 8 août 1954

D'où trois enfants : Pierre (1942), Bernard (1944), Alain (1946)



WINCKLER André-Albert-Auguste-Henri
Brasseur de bière
Lyon 3e, 17 mars 1909 - Saint-Paul-de-Varax (Ain), 17 janvier 1967

Epouse Odette Berliet le 18 janvier 1932

Frère cadet d'Henriette et Odette, André est le plus jeune des petits-enfants d'Antoine Lumière photographiés sur plaques autochrome avant la première Guerre mondiale. Il figure sur des vues de mer prises à La Ciotat, entouré de ses cousines Lumière. Nous le retrouvons sur des portraits auprès de sa mère et de ses deux s?urs. Adulte, il sera brasseur auprès de son père, Charles



BERLIET Odette
Lyon, 19 avril 1913

D'où trois enfants : Danielle (1941), Patrick (1942), Catherine (1944)



WINCKLER Jean-Edouard-Alphonse
Brasseur de bière
Lyon 3e, 3 juin 1920

Sans postérité



WINCKLER Denise-Joséphine-Léocadie
Lyon 3e, 3 juillet 1917

Epouse en premières noces Marcel Bérard le 5 avril 1938 à Lyon 7e

Epouse en secondes noces Stanislav Késeljevic le 19 février 1959 à Lyon 6e



BERARD Marcel
Lyon 2e, 6 novembre 1908 - Saint-Laurent-Rochefort (Loire), 19 janvier 1956

D'où six enfants : Dominique (1939), Jean-François (1940), Olivier (1942), Jérôme (1944), Laurence (1950), Léon (1952)




WINCKLER Edouard-Jules-Louis
Brasseur de bière

Lyon 7e, 21 janvier 1924 - 20 décembre 2005
Epouse Claudine Maillet le 27 mai 1957 à Lyon

D'où 1 enfant : Micheline (1944)