Autochromes Lumière

La synthèse additive

Des recherches scientifiques interdisciplinaires
L'élaboration des concepts scientifiques qui mettent en place le principe de la trichromie est le résultat de recherches interdisciplinaires menées dans la première moitié du XIXe siècle. Pour l'essentiel, ce cheminement s'inscrit dans les domaines de la physique et de la physiologie. On y trouve les travaux fondateurs de scientifiques. Ceux de l'anglais Thomas Young qui démontre le processus trichrome de la vision (1801). Ceux de l'allemand Hermann Ludwig von Helmholtz qui définit la notion de couleur primaire. Ou encore ceux de l'écossais James Clerk Maxwell qui étudie le mélange des couleurs (1855) et imagine le concept  d'espace colorimétrique. Ce dernier réalise en 1861, avec l'aide du photographe anglais Thomas Sutton, la première projection additive de photographies trichromes. Le dispositif est constitué de trois lanternes lumineuses équipées de filtres bleu, vert et rouge.

Quelques années plus tard, en 1869, les français Charles Cros et Louis Ducos du Hauron, définissent simultanément, et sans s'être concertés, les bases de la photographie en couleur. Au-delà de leurs contenus respectifs qui divergent sur un certain nombre de points théoriques, ces deux contributions vont jouer un rôle déterminant. Elles font prendre conscience des nouveaux enjeux techniques, scientifiques et naturellement économiques qui sont associés à ce nouveau champ d'activité.

La méthode trichrome appliquée à la photographie des couleurs
Telle qu'elle est énoncée dans la seconde moitié du XIXe siècle, la méthode trichrome, repose sur l'application d'un principe contesté par une partie de la communauté scientifique. Ce principe consiste à reproduire un maximum de couleurs à l'aide de trois d'entre-elles, judicieusement choisies, auxquelles on attribue le statut de couleurs primaires. Il faut rappeler que le contexte de l'époque est marqué par une compréhension encore partielle de la physique des phénomènes lumineux et par les lacunes d'une science photographique naissante. La mise au point des premiers procédés trichromes renoue avec les mécanismes qui avaient rendu possible l'invention de la photographie. Il s'agit de privilégier une approche pragmatique fondée sur des emprunts mesurés à la méthode scientifique sans négliger pour autant les apports de solutions empiriques.

Lire la suite >>